• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 14 octobre 2006

Archive pour 14 octobre 2006

Nightmare before Christmas

Samedi 14 octobre 2006

chandelles L’étrange Noël de Monsieur Jackchandelles

Quand on parle d’Halloween, on ne peut pas laisser ce chef d’oeuvre de Tim Burton sur le côté.

L’étrange noël e Mr Jack (Nightmare before christmas) raconte l’histoire de Jack Skelington, le roi des cirtouilles de la ville d’Halloween City.

jack et zéro

Jack et zéro, son chien fantôme

L’histoire commence cle jour de la fête d’Halloween et par une chanson, un peu à la manière comédie musicale. La fête est une réussite mais malgré tout, Jack, le héro du jour se sent seul, déprimé et mélancolique. 

Il quitte la ville accompagné de son chien zéro et erre dans les cimetières en chantant tristement (oui c’est vrai que ça chante mais les musiques sont vraiment très bien). Pendant ce temps, il est épié par Sally, une créture ressemblant à une poupée avec des couture partout, crée par le docteur Finkelstein et secrètement amoureuse de lui.
sally
Sally
Jack arrive dans une clairière et découvre des arbres avec se lesquels se trouvent des portes. Attiré par la porte ressemblant à un sapin de noël, il l’ouvre et se retrouve happé par un trou. Il pénètre alors dans la merveilleuse ville de Noël toute colorée, gaie et peuplée d’êtres joyeux et enfants sages. Là il rencontre le père-Noël.
De retour à Halloween Jack n’a plus qu’une idée en tête, prendre la place du « perce-oreille » et faire noël lui-même cette année. Il charge 3 petits montres du nom d’Am, Stram et Gram d’enlever celui qu’il nomme  »Perce-Oreille « 

Et le docteur Finkelstein, au grand dam de Sally qui craint pour l’avenir de Jack, crée de magnifiques rennes pour le traîneau (ce sont des squellettes).

A partir de là va commencer une folle histoire de préparation de noël à la mode Halloween…

Un film de Tim Burton, personne ne pourrait en douter. Noir, drôle, sarcastique mais à la fois mélancolique et humain.

Avec, comme d’habitude, le très excellent Danny Elfman pour la musique, ce film est une réussite. 

Des personnages attachants et déjantés même si leur aspect n’est pas avenant, la grande question que Tim Burton pose dans son film est de savoir qui sont réelement les monstres finalement?