• Accueil
  • > Archives pour janvier 2007

Archive pour janvier 2007

Gravitation

Samedi 27 janvier 2007

Gravitation est un Shojo manga, yaoi c’est-à-dire qu’il implique des relations homosexuelles entre hommes, mais pas uniquement. Disons, que si on se base sur la relation des deux personnages principaux, alors on peut dire qu’il s’agit d’un manga yaoi.

Alors, je nr pensais pas franchement être attirée par ce genre de manga à la base mais comme ça me fait rire et que l’histoire est fort bien sympathique ben j’ai décidé de vous en parler. Et ça a donné naissance à ma période yaoi, il y aura sans doute d’autres articles plus tard… (sans doute que j’aurai une prochaine période Seinen, je la sens venir emoticone ) J’en profite en passant pour dire que les descendants des ténèbres (yami no matsuei) dont j’ai déjà parlé est un manga que l’on pourrait catégoriser de yaoi bien que cela soit moins explicite que dans Gravitation.

Gravitation raconte l’histoire de Shuichi Shindou, 17 ans, chanteur très talentueux et leader du groupe Bad Luck qu’il a créé avec son meilleur ami Hiroshi Nakano qui lui est guitariste. Ils sont encadré par la maison de disque NG Corporation et commence à peine à se faire connaître.

Hiro

 Hiroshi, le meilleur ami de Shuichi

Un soir alors que Shuichi rentre chez lui en passant par le parc comme à son habitude il laisse s’envoler une feuille sur laquelle se trouvent les paroles de sa nouvelle chanson. Quelqu’un ramass alors la feuille et lit les paroles. Il s’agit en fait de Yuki Eiri, un jeune et beau romancier (22 ou 23 ans? je ne saurais pas trop dire).

 yuki et Shu

Yuki et Shuichi

Il s’avance alors vers Shuichi et lui balance dans la tête qu’il n’a absolument aucun talent pour écrire des chansons d’amour et qu’il ferait mieux d’abandonner. Malgré le fait que Shuichi soit en colère contre cet inconnu, il tombe sous son charme et fera tout pour le retrouver et lui prouver qu’il a du talent… mais Shuichi n’a pas choisit l’oiseau le plus facile à mettre en cage, ce Yuki a un passé bien mystérieux qui l’empêchera à plusieurs reprises de dévoiler ses sentiments… Yuki s’avère être taciturne, réservé, égoïste, froid, distant, difficile à cerner alors que Shuichi est extraverti, impatient, bruyant, une vraie boule d’énergie. C’est ce mélange pour le moins étrange qui donne le cocktail explosif de ce couple hors du commun mais très attachant. 

Ajoutez à cela un producteur névrosé et complètement paniqué à la moindre embrouille (ce qui est fréquent avec Shuichi) et un manageur qui sort ses magnums pour un rien (notamment pour les coller sur le front de Shuichi afin qu’il écrive des chansons plus rapidement) et vous avez une ambiance bonne enfant qui fait rire plus d’une fois.

yuki, shuichi et Tohma

 Yuki, Shuichi et Tohma le président de la NG Corporation

 

 

L’histoire est rythmée par la montée vers la gloire su groupe Bad Luck et de la gentille compétition avec le groupe pop le plus connu et aimé du Japon les Nittle Grasper dont le chanteur Riuchi est l’idole de Shuichi et dont le patron de la NG (et donc de Shuichi) est le pianiste. Mais elle est aussi rythmée par la relation chaotique de Yuki et de Shuichi et du passé très lourd de Yuki…

K-san

 K, le manageur des Bad Luck

 

 C’est un manga intéressant et sympathique et on s’attache facilement aux personnages. Elle n’est sans doute pas très réaliste du milieu de la pop-rock japonaise mais c’est sympa quand même. 

Il existe un manga (7 volumes parus en France à l’heure actuelle), une série en 13 épisodes et 2 OAV. 

J’ai commencé par l’anime, mais encore une fois, je préfère le manga. Les dessins de ce dernier n’atteignent cependant la qualité de ceux de l’anime que bien plus tard, mais l’histoire est plus riche et plus complète dans le manga et les personnages y sont mieux développés.

Mes derniers examens

Jeudi 25 janvier 2007

fêteVoilà, c’estofficiel, je viens d’achever en beauté la dernière session d’examens de mes études d’agronomie. Je suis toute émue, c’est le poids de 5 années d’études intenses qui s’envole d’un coup. Là, j’ai un sourire bête sur le lèvres et il va surement y rester pendant une bonne grosse semaine.

Après cela, il ne me reste plus que le mémoire. J’en profite pour vous annoncer mon départ officiel aux Comores le 7 mars. J’ai reçu ma bourse et j’ai mon billet d’avion.

Bref, c’est le bonheur emoticone

Hello

Vendredi 19 janvier 2007

coucou

Juste en passant, je vous fais un petit coucou.

J’ai encore 3 examens à passer bosser

Bon, ceci dis, ça diminue tout de même. Et jeudi, ça y est, je suis LIBRE et surtout, libre de poster pleins de nouveaux articles sur mon blog.

Mais avant tout, c’est le boulot!

bosser2

Je tenais aussi à vous remercier très chaleureusement car grâce à vous, j’ai passé la barre des 20 000 visites.

MERCI à tous.

BISOUS

examens

Samedi 6 janvier 2007

Triste voilà, ça va bientôt commencer…

Trois longues semaines d’examens et donc très peu de temps pour ce blog, malheureusement.emoticone

Mais, je vous promets de revenir après cela avec plein d’articles…

En attendant, portez-vous bien et bonne m**** à tous ceux qui comme moi entame leur session.emoticone

Devil’s Trill

Jeudi 4 janvier 2007

La trille du diable est une sonate composée par Giuseppe Tartini et elle ne s’appelle pas ainsi par hasard…

Il existe une légende entourant cette manifique sonate. On dit que Tartini aurait composé « Le Trille du diable » dans un monastère où il s’était réfugié après un mariage clandestin avec une de ses élèves.

Au cours de la nuit, il rêva qu’il avait conclu un pacte avec le diable qui lui joua une  exquise sonate pour violon.

En se réveillant, Tartini s’aperçut qu’il n’avait qu’un souvenir très lointain de la sonate ; il aurait alors écrit la sienne en cherchant à imiter celle du diable. 

Les « trilles du diable » en question sont ces passages du dernier mouvement où le soliste doit triller sur une corde tout en exécutant des passages rapides sur une autre corde.

Elle est a la base d’une enquête de Tsuzuki et Hisoka dans Yami no matsuei (le descendant des ténébres) pour ceux qui connaissent.

Et voici donc, la fameuse trille du diable. Elle devient très intéressante à partir de la minute 2m23

Image de prévisualisation YouTube

L’amour et les fêtes japonaises

Mercredi 3 janvier 2007

La Japon est traditionnellement ancré dans les rituels sociaux et j’ai choisi de vous parler plus particulièrement des fêtes de l’amour…

                                     coeur

La Saint-Valentin

Et oui, nos amis les japonais fêtent aussi le 14 février mais la fête est ici considérablement différente. En effet, il s’agit plutôt du jour de la déclaration plutô qu’une fête de l’mour à proprement parler. En ce jour, les jeunes filles et les jeunes femmes offrent des chocolats, achetés ou confectionnés par elles-mêmes à l’élu de leur coeur afin de lui déclarer sa flamme. C’est un jour de stress intense pour les jeunes japonaises car elles doivent se jeter à l’eau mais c’est également stressant pour le graçon qui attend ce jour avec impatience pour savoir si sa « favorite » partage ses sentiments. Le 14 février, le graçon n’offre rien.

Le White Day

Il a lieu exactement un mois après la saint valentin, le 14 mars. C’est la réponse des garçons à la déclaration des filles. En effet, s’ils ont acceptés les chocolats d’une jeune fille le 14 février, ils doivent lui offrir en retour des sucreries, des gâteaux ou tout autre cadeau mais de valeur supérieur. Une rumeur dit que le cadeau doit valoir 10 fois celui reçu à la Saint Valentin. Traditionnellement, le garçon devait offrir un cadeau de couleur blanche d’où le nom de White Day.

Noël

Et oui, chez nos amis les japonais, c’est aussi un jour pour célébrer l’amour. En effet, ce jour ne revêt aucune signification religieuse puisque les Chrétiens sont très rares au Japon et la fête commerciale est surtout célébrée par les amoureux. La veillée de noël est l’occasion pour les jeunes couples de passer une soirée romantique au cours de laquelles ils renouvellent leurs voeux dans un restaurant luxueux et s’offrent des petits cadeaux. Ensuite, ils finiront la soirée dans un grand hotel. Pour ceux qui ne sont pas en couple, c’est une occasion de faire la fête mais pas de trop car le 25 décembre n’est pas un jour férié au Japon.

lovlovlovlovlovlovlovlov